Vincenzo Gemito Le sculpteur de l’âme napolitaine

Vincenzo Gemito al Petit Palais – Le sculpteur de l’âme napolitaine

Bruto terracotta
Statue en terra cuite de Brutus
 
Vincenzo Gemito Testa di Medusa
Médaillon avec tête de Méduse – Argent doré

Être orphelin abandonné dès la naissance et confié l’institut religieux Santissima Annunziata de Naples. À 17 ans, réaliser une statue et la vendre au roi Victor-Emmanuel II pour son palais de Capodimonte. Faire scandale dans la capitale française, à la Société des artistes français, et participer aux Expositions universelles de Paris de 1878 et de 1900. Être ami avec les peintres Antonio Mancini (1852-1930), Ernest Meissonier (1815-1891), et Filippo de Pisis (1896-1956).

Inspirer avec ses œuvres géniales des artistes du calibre d’Edgar Degas (1834-1917) et d’Auguste Rodin (1840-1917).

Ouvrir sa propre fonderie d’art avec un baron.

Être hospitalisé dans un hôpital psychiatrique.

Le Petit Pêcheur collection Sergio Baroni
Le Petit Pêcheur collection Sergio Baroni

 

Le Petit Pêcheur

S’il s’agissait de la trame d’une fiction TV, nous penserions que les auteurs se sont laissé déborder par leur imagination. Mais il arrive parfois que la réalité dépasse la fiction et il s’agit bien de la vraie vie de Vincenzo Gemito (1852-1929), artiste napolitain prodige, auquel la France rend hommage avec une exposition présentée au Petit Palais de Paris du 15 octobre 2019 au 26 janvier 2020.

Cette très belle rétrospective nous montre le parcours artistique de ce sculpteur qui fut également un peintre remarquable comme en témoigne « Le petit pêcheur », un chef-d’œuvre absolu qui fait partie de la collection Sergio Baroni, à Milan.

La force de Vincenzo Gemito réside dans sa sincérité, que les critiques d’art, obsédés par le catalogage, ont appelé Réalisme napolitain.

L’artiste n’a fait que reproduire ce qu’il voyait autour de lui, et souvent, ce n’était pas un beau spectacle.

Dès son plus jeune âge, il a fréquenté le Musée archéologique de Naples où, à côté des vestiges de l’Antiquité retrouvés à Herculanum et à Pompéi, il a également admiré les œuvres incomparables de la collection Farnèse.

Ainsi, il connaissait l’art classique mieux que quiconque, comme en témoignent ses œuvres, telles que, par exemple, la statue Brutus, réalisée en terre cuite et conservée à la GNAM de Rome, Narcisse et le Philosophe, un bronze conservé au musée Capodimonte à Naples, et la Méduse hypnotique conservée au J. Paul Getty Museum de Los Angeles.

Malgré ces œuvres merveilleuses, nous comprenons cependant que son cœur bat dans une autre direction.

Étant né et ayant grandi dans le dénuement, son âme et donc son art, ne peuvent que se tourner vers les humbles, les invisibles et, naturellement (et non de manière réaliste…) les immortaliser dans le bronze, le plâtre et la terre cuite.

C’est ainsi que, comme le dit la légende, il  fait scandale  à Paris avec ses pêcheurs édentés vêtus de haillons  « si loin de la beauté classique que le public français attend d’une œuvre venant d’Italie ». 

 

statuetta in bronzo Cupido
Gemito a voulu se confronter aux sculptures antiques

 

Edgar Degas Ballerina
Etude de nu pour la danseuse habillée

Mais, malgré tout, certains Français semblent l’apprécier, comme Auguste Rodin et Edgar Degas (dont la famille vivait à Naples) qui s’inspirèrent justement de l’art de Vincenzo Gemito dans leurs œuvres.

Ce grand artiste fut victime de son succès ; le roi Humbert Ier lui commanda deux œuvres monumentales, un centre de table en argent et un portrait de Charles Quint.

Trop pour ses chances et son état d’esprit.

Son équilibre fragile ne résista pas à ces contraintes et se brisa, l’état mental du sculpteur se détériore lit-on sur la fiche.

Il se remettra, et se consacrera d’abord à de petites œuvres proches de l’orfèvrerie, puis, obsessionnellement, à des portraits d’Alexandre le Grand. Rendons hommage au parcours de cet artiste, unique à bien des égards.

scultura in bronzo Vincenzo Gemito
Etude de nu pour la danseuse habillée

 

Busti in bronzo Filosofo e Alessandro
Alexandre le Grand par Vincenzo Gemito

 

Vincenzo Gemito Le sculpteur de l’âme napolitaine

Petit Palais Paris

du 15 octobre 2019 au 26 janvier 2020