Peint par Carlo Carrà en 1940, Le figlie di Lot III (Les filles de Loth) est la troisième version de ce sujet.

L’artiste avait traité ce thème pour la première fois en 1919 (MART Rovereto) dans le cadre du « retour à l’ordre » général, et en avait réalisé une deuxième version en 1925, qu’il avait détruite l’année suivante. Aujourd’hui, il n’en reste qu’une.

Cet épisode, tiré de la Genèse (19, 30-38) raconte l’histoire de la famille de Loth qui fuit Sodome pour échapper à l’incendie qui était en train de détruire la ville, et en particulier, l’inceste commis par les filles contre leur père Loth pour éviter l’extinction de leur lignée, après que l’épouse de Loth ait été transformée en statue de sel parce qu’elle s’était retournée pour voir une dernière fois la ville de Sodome.

Carlo Carrà crée une image équilibrée, sans attributs iconographiques, intemporelle, où l’élément évocateur l’emporte sur l’élément descriptif.

Carlo Carrà Egidi MadeinItaly