Le Grand Tour voyage initiatique effectué par les jeunes aristocrates anglais, françaises, allemands, russes en Italie pour parfaire leur culture classique, suscite un engouement qui touche toute l’Europe des Lumières.

Cette curiosité pour les villes italiennes comme Rome, Naples, Florence et surtout Venise, entraîne un goût accru pour la peinture de paysage et favorise une production de tableaux et souvenirs parmi lesquels on trouve des modèles réduits de monuments célèbres.

Ce nouvel art de vivre génère la création d’accessoires spécifiques: mobilier démontable, nécessaire de voyage, et boîte d’aquarelliste.