Bianca Attolico La Dame de l’Art

La Dame de l’art

Egidi MadeinItaly Vente en Ligne de Tableaux et Sculptures Modernes
Exposition Bianca Attolico La Dame de l’Art

Nom : Bianca Attolico (1931-2020)

Profession : collectionneuse d’art tous azimuts, protectrice des artistes et de la culture italienne,

Biographie : Au cours de la seconde moitié des années 40, dans une Italie aux prises avec la reconstruction au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, son père Tommaso Lucherini avait commencé à collectionner des tableaux d’art contemporain d’artistes tels que  Carrà, Campigli, Casorati, De Chirico, Guttuso, Mafai, Morandi, Pirandello, Ziveri.

Egidi MadeinItaly Vente en Ligne de Tableaux et Sculptures Modernes
La collection d’art moderne et contemporain de Bianca Attolico

En accompagnant son père, Bianca Attolico se passionne pour ce monde fascinant et apprend le « métier » de collectionneur, apprenant toutes les ficelles, à flairer les bonnes affaires, et à découvrir des talents là où personne ne les aurait cherchés.

Le mérite de Bianca Attolico a été de ne pas se fossiliser sur une période historique ou une école artistique particulière.

Sa curiosité l’a toujours poussée à ouvrir de nouvelles portes.

Après les Écoles romaines du XXe siècle et  l’art figuratif italien hérité de son père, elle s’intéresse aux avant-gardes, aux artistes de l’école de Piazza del Popolo et à ceux de l’Arte povera (Art pauvre),

tels que Jannis Kounellis, Pino Pascali, Mario Schifano, Fabio Mauri, Lucio Fontana, Piero Manzoni, Enrico Castellani, Alighiero Boetti, Pier Paolo Calzolari, Giulio Paolini, Getulio Alviani, Sol LeWitt, Jospeh Kosuth, Luigi Ontani, Luca Maria Patella.

Elle se plonge dans l’univers de l’école San Lorenzo qui avait son siège dans l’ancienne usine à pâtes alimentaires Cerere, avec Nunzio, Domenico Bianchi, Gianni Dessì, Bruno Ceccobelli.

Elle s’intéresse aussi à l’art contemporain, à des artistes tels que Vanessa Beecroft, Regina Galindo, Alfredo Jaar, William Kentridge, Nicholas Llobo, Jonathan Monk, pour n’en citer que quelques-uns.

La dernière acquisition de la maison Attolico a été la photographie et sa collection déjà importante a été enrichie par des artistes comme Grazia Toderi, Cerone, Muniz, Sierra.

« Tout ce qui est ici, chez moi, a une sens. Ici chacune des œuvres révèle mon identité. Je les ai prises parce que j’y ai trouvé du courage, de la mélancolie, de la timidité ». B.A.

Bianca n’aimait pas collectionner des œuvres d’art. Elle voulait plus que cela. Elle voulait se nourrir de l’âme, des sentiments de l’artiste qui avait créé l’œuvre. Il vivait à ses côtés, fréquentait assidûment son atelier.

« Acheter un artiste déjà affirmé, où est le plaisir ? Le plus beau c’est la découverte. » B.A.

Une philanthrope. Elle savait reconnaître un talent. Bianca flairait l’affaire.

Elle n’achetait pas les œuvres d’artistes célèbres, elle cherchait des jeunes artistes émergents. Elle misait sur eux. Et elle gagnait souvent.

Aujourd’hui, Bianca serait qualifiée d’influenceuse au service de l’art !

Art Moderne Italien en Vente Online sur Egidi MadeinItaly
Bianca Attolico avec Vanessa Beecroft la galeriste Lia Rumma et Laura Cherubini

Ces jours-ci, une très belle exposition sur la Peggy Guggenheim italienne est présentée dans les espaces du Casino des Principi à Villa Torlonia.  Certainement à voir.

P.S. : j’ai moi-même eu la chance de rencontre plusieurs fois Madame Carla Attolico à l’occasion d’expositions et de vernissages. Apparemment, nous avions les mêmes goûts.

Bianca Attolico La dame de l’art
Casino des Principi à Villa Torlonia