Carlo Zauli (Faenza 1926-2020)

Des vases, des assiettes, des bols, des flacons et des cruches en majolique – de types classiques avec des motifs en relief et agrémentés de laques et d’ornements aux couleurs vives, conformément aux tendances primitivistes de l’époque – qui témoignent dès le début d’une recherche formelle orientée vers la sculpture.

Sa première distinction officielle en tant qu’artiste arrive en 1953, lorsqu’il remporte le Prix Faenza à l’occasion du 11ème Concours national de céramique. Il a ensuite participé à de nombreuses expositions nationales et internationales où il a remporté de nombreux prix.

Durant la seconde moitié des années 1950, tout en continuant à créer des œuvres en majolique, il entreprend des recherches techniques sur le grès et le revêtement obtenu à haute température, précurseur de ce que l’on appelle le « blanc Zauli ».

Au cours de ces années, il noue des liens artistiques et amicaux importants avec Albert Diato, Nanni Valentini et Giuseppe Spagnulo, ainsi qu’avec Giò Pomodoro et Lucio Fontana.