Adriana Pircherle (1905-1996)

Adriana Pincherle (Rome 1905 – Florence 1996)

Adriana Pincherle est la sœur aînée de l’écrivain Alberto Moravia. Après avoir terminé des études classiques, elle commence à fréquenter l’atelier « pour jeunes filles » du graveur Alfredo Petrucci, puis les cours de la « Scuola Libera del Nudo » à l’Académie des Beaux-arts de Rome, ce qui lui permet de connaître le milieu artistique romain.

Elle fait ses débuts artistiques en 1931, et son travail est immédiatement apprécié par l’historien de l’art Roberto Longhi.

Elle fréquente la « Scuola Romana » et s’intéresse en particulier au mouvement impressionniste, à Henri Matisse et aux Fauves.

En tout état de cause, le fait d’avoir fait la connaissance du groupe « I Sei di Torino » (Boswell, Paulucci, Menzio, Galante, Levi, et Chessa) lui suggère de commencer la réélaboration de l’art français.

En 1936, elle expose à la galerie « La Cometa » avec Katy Castellucci.

En raison des lois raciales imposées en Italie pendant la Seconde Guerre mondiale, elle doit se cacher pendant plusieurs années.

Dans les années 1940, elle s’installe à Florence avec son mari le peintre Onofrio Martinelli (1900-1966), où elle continue de travailler régulièrement et participe à plusieurs éditions de la Biennale de Venise et à de nombreuses expositions en Italie et à l’étranger.

En France, elle expose à la Galerie de la Jeune Europe, au 46 rue Vavin à Paris.